Lenny Kravitz aux Déferlantes 2018

Jour 1

Les Déferlantes, le festival qui, en quelques années, est devenu incontournable dans le 66, prend place cette année encore dans le magnifique parc du château de Valmy à Argelès sur Mer.

Pour ce premier jour, la programmation envoie déjà du lourd avec Her, Portugal. The Man, Les Négresses Vertes, Vianney et Lenny Kravitz avant de finir la soirée sur les sons de Martin Solveig.

Mais les Déferlantes c’est aussi l’émergence d’autres artistes sur la scène découverte et la scène du Bosc où se produisent aujourd’hui Comah, My Favorite Horses, Welch, Blackbass, John Lorvs et Sylvain Bullier. Cette année, nous sommes très nombreux dans l’espace presse. En conséquence, certains n’auront pas toujours accès au crash barrière (cet espace convoité entre les barrières et la scène où les photographes évoluent en général pendant les 3 premières chansons d’un concert). Du coup il a fallu naviguer dans la foule avec notre matériel photo et surtout prendre des photos de beaucoup plus loin que prévu. C’est bien dommage et les photos en pâtissent un peu.

Her

C’est HER qui a la lourde tâche d’ouvrir les festivités sur la grande scène de la mer. Pour les photographier, je n’ai pas d’autre choix que d’aller loin sur la terrasse VIP au niveau des bars, au fond de la fosse.

Her est un groupe de soul français, originaire de Rennes. Formé en 2015, il est composé de Simon Carpentier et Victor Solf. Le nom du groupe, qui signifie « Elle » en anglais, est choisi par ses deux membres pour représenter la cause des femmes et du féminisme. Malheureusement, Simon meurt d’un cancer en 2017 à l’âge de 27 ans. Victor continue leur travail et leur premier album, Her, sort de façon posthume le 30 mars 2018.

C’est cet album que Victor nous a présenté avec émotion à Valmy avant d’arrêter le groupe en octobre pour se consacrer à la musique en projet solo.


Portugal. The Man

Portugal. The Man est un groupe de rock américain originaire de Wasilla en Alaska. Le groupe est actuellement composé de John Gourley, Zach Carothers, Kyle O’Quin et Jason Sechrist. John et Zach se sont rencontrés et ont commencé à jouer de la musique alors qu’ils étaient au lycée. Depuis la création du groupe en 2005, huit albums studio ont été sortis ainsi que trois EP.  C’est leur tout dernier album “Woodstock” que nous présente le groupe sur la scène des Déferlantes.


Les Négresses Vertes

On ne présente plus Les Négresses Vertes, groupe de rock alternatif français formé en 1987 par des musiciens issus pour certains du punk rock. Leur musique allie le style guinguette aux musiques méditerranéennes et sud-américaines. Ils évolueront ensuite vers la musique électronique. Le groupe se sépare en 2001, et se reforme brièvement pour quelques concerts en 2016 grâce à Mellino.

C’est avec un grand bonheur que les notes de “Voilà l’été”, “Sous le soleil de Bodega” et de “Zobi la mouche” s’envolent au-dessus de la foule venue nombreuse.


Vianney

Vianney Bureau dit Vianney, remporte à 24 ans le trophée d’artiste interprète de l’année aux Victoires de la musique 2016 un an après avoir été nommé dans les Révélations des Victoires de la Musique 2015. C’est le début d’une belle histoire que cet auteur compositeur va commencer à écrire. Argelès est heureux de l’accueillir sur la scène des Déferlantes.

Les tubes s’enchaînent et le public chante en choeur “Pas là” et “Je m’en vais”.

Comme je ne suis pas das le crash barrière, je me suis positionnée devant la scène de Lenny Kravitz et je me retrouve donc loin de la scène Paul Mas. Du coup, j’ai peu de photos du beau Vianney.


Lenny Kravitz

Il en a fait chavirer des coeurs avec ses déhanchés sexys et sa voix chaude. Et il n’en fallait pas plus pour faire monter la température à Argelès en ce 7 juillet 2018. La foule l’attendait, impatiemment.

Le grand Lenny arrive tout sourire, lunettes de soleil vissées sur les yeux et depuis le fond de la scène, dans une étoile de lumières, il envoie les premières notes et joue les premiers accords.

Il nous raconte, avec une certaine envie de partage, son dernier album et les titres les plus connus comme “Low” ou “The Chamber” résonnent dans le parc de Valmy. La nuit est tombée. Lenny Kravitz joue avec ses musiciens, ses choristes et le public. Il est là pour donner de l’énergie, de l’amour, du contact. Et il descend dans la fosse plus d’une fois pour toucher les mains des fans et communier avec eux.

C’est la seconde fois que je vois Lenny aux Déferlantes. La première fois, j’étais au premier rang, en tant que spectatrice. Je n’étais pas accréditée et mes piètres photos étaient prises au téléphone au milieu de la foule. Cette fois, je suis bien calée au 3ème rang derrière de grands fans de l’artiste. Et j’ai mon Nikon D800 avec moi. C’est un rêve qui se réalise. Allez, va, je vais arrêter de papoter et je vais te laisser mater les photos !


Fin du premier jour

Et c’est terminé pour moi aujourd’hui. Je vais aller me reposer car demain est encore une belle journée dans le parc de Valmy.

Photos et texte: Laurène Coranti-Herten / Pretty Pics

Laisser un commentaire