Et c’est parti pour la deuxième journée au festival Les Déferlantes à Argelès sur Mer dans les Pyrénées Orientales.

Programme des Déferlantes 2019

Le parc de Valmy a ouvert ses portes au 2ème jour du 13ème festival des « Déferlantes ». Une belle promesse dans la programmation pour ce 6 Juillet avec Boulevard des Airs, ZZ Top et Patrick Bruel mais aussi quelques très agréables surprises.

Scène Nouvelle Vague

Avec tout le matériel photo et vidéo, le festival met à la disposition des médias des navettes spéciales. Mais la première navette n’étant qu’à 16h, il nous a été impossible d’arriver à temps pour voir la prestation de Faustine qui démarrait à 15h30 sur la scène nouvelle vague du village.

Se sont ensuite succédés Fils de Plume et Hoox.

Fils de Plume

Hoox

La Pietà

A commencer par La Pietà qui chauffe et accroche la foule par ses paroles engagées, parfois très crues, qui appellent à la réflexion sur le genre humain. Mais quand ses textes s’accompagnent d’une musique électro portée par ses deux musiciens, le public est conquis et sait déjà qu’il va passer une excellente soirée.

  • La Pietà aux Déferlantes
  • La Pietà aux Déferlantes
  • La Pietà aux Déferlantes
  • La Pietà aux Déferlantes
  • La Pietà aux Déferlantes
  • La Pietà aux Déferlantes
  • La Pietà aux Déferlantes
  • La Pietà aux Déferlantes
  • La Pietà aux Déferlantes
  • Fils de Plume aux Déferlantes

Zaz

Puis, c’est dans une chaleur écrasante, qu’arrive ZAZ. Elle surfe sur les vagues d’Argelès avec habileté entre anciens tubes et nouvelles chansons. Entre une voix rauque, chaude, magnifiquement assurée et quelques pas de danse, elle entraîne les 15000 festivaliers présents ce soir dans un mouvement d’amour et de bienveillance général qui ne laissera personne de marbre. Avec ZAZ, on se sent juste bien à ce moment de la soirée.

Patriiiiiick aux Déferlantes !

Et voilà qu’une ombre apparaît derrière le rideau géant de la scène mer. IL est là, celui que le public et le pays catalan attendait depuis si longtemps. La « Bruelmania » est de mise ce soir. Patrick nous offre un show revisité en version courte à l’occasion du festival. Il nous a confié pendant la conférence de presse s’être arraché les cheveux pour réduire au format festival un spectacle qui habituellement dure 2h45. Qu’importe. Le public est bien décidé à profiter de sa présence et les 90 minutes qui lui sont octroyées sembleront en paraître 30, tellement il est charismatique et qu’il nous fait plaisir. Avec ses musiciens, il donne une note électro à son concert en revisitant la plupart de ses anciens succès et nous offrant les nouveaux avec une générosité et une énergie sans limites. L’auditoire est en transe, ce moment pourrait durer toute le nuit, même Patrick Bruel a du mal à quitter la scène et déborde légèrement sur l’horaire en entonnant avec le public un « J’ai oublié de vivre » mémorable de son ami Johnny.

Aujourd’hui, je devais me dédoubler puisque j’avais un mariage à photographier. Merci donc à Audrey qui a couvert la première partie de soirée jusqu’à Boulevard des Airs à 22h30.

Me voilà donc, arrivant au pas de course, avec mon sac photo sur le dos. Je suis arrivée juste à temps pour aller me positionner dans le sas des photographes où nous nous réunissons avant d’aller dans les crashs (ces espaces entre le public et la scène). Ouf, je suis en place. Je sors mon harnais et mes boîtiers et je suis prête. Je peux même profiter d’entendre Patriiiiiiick se “Casser la voix” avant d’entamer sa sortie avec une reprise de Johnny.

Boulevard des Airs

Il ne reste plus qu’à cueillir, pour Boulevard des Airs, un public sur un petit nuage, heureux, qui n’a qu’une envie, celle de faire durer cette soirée de bonheur. Mission que ce groupe sur le devant de la scène musicale française relève avec succès.

Boulevard des Airs entre sur la scène du château avec toute l’énergie qui les caractérise. Ca chante et ça saute dans tous les sens. Le public se laisse emporter.

ZZ Top, le retour aux Déferlantes

Les voilà! Les ZZ Top, fidèles à eux-mêmes, barbes et guitares… Tels qu’on veut les voir sur scène. Sans chichis, ils enchaînent les tubes les uns après les autres pour un public ravi. Le son monte un peu mal dans la pinède où les gens s’agglutinent pour essayer de voir un bout de barbe à travers les têtes des festivaliers et les loges VIP qui cachent la vue.

Les festivaliers ne sont pas prêts à se coucher. ZZ TOP, habitués du festival, vont encore et jusqu’au bout de la nuit égrener leur rock pour faire de cette deuxième soirée des Déferlantes un succès et une belle soirée de fête.

La Ruda

Je vais être honnête. Je ne connaissais pas. Comme j’étais très fatiguée de l’enchaînement de ma journée mariage + Déferlantes, j’envisage de partir et de quitter le parc. Mais merci Nicolas qui m’incite à rester. Je suis restée scotchée par la performance du groupe.

Non seulement la musique était bien là mais l’énergie déployée par tous les membres du groupe est à souligner. Quel bon, très bon moment!


Textes: Audrey Debacker, Laurène Coranti-Herten et Liam
Photos: Laurène Coranti-Herten, Pretty Pics & Boby, Les Déferlantes (Fils de Plume, Hoox, La Pietà, Zaz, Patrick Bruel)

Laisser un commentaire